la naissance

Quelques heures avant la mise bas, la chèvre va rechercher le calme en cherchant à s'isolée.

Les premières contractions ne sont pas visibles jusqu'à ce qu'on aperçoive la poche des eaux, transparente et jaunâtre.
Cette poche va se rompre et les contractions vont s'amplifier et devenir de plus en plus fortes.
La chèvre peut mettre bas ,debout ou couchée mais en principe, au moment de l'expulsion du chevreau, elle s'allonge.

La poche du premier placenta comportant le premier chevreau apparait enfin.
Elle ne ressemble pas à la première : sa couleur est plus foncée, voire grisâtre.
On aperçoit en premier lieu les sabots du bébé.
La poche ne se rompt qu'à l'expulsion.

Le chevreau se présente dans la plupart des cas les antérieurs en avant, tête reposée dessus et suivi du corps.
Le chevreau peut aussi se présenter par les postérieurs.
Dans les deux cas, la naissance sera aisée si les membres sont tendus et non repliés.

Lorsque la tête arrive, le reste suit presque aussitôt.
Quelques minutes après, la mère va se relever pour commencer à s'occuper de son chevreau en le léchant, ce qui aura pour effet de le sécher.

Elle va alors se familiariser à son odeur pour pouvoir le reconnaitre par la suite et idem pour le chevreau.
Elle va émettre des petits sons caractéristiques que lui seul pourra reconnaitre.
En général, il faut 3 jours pour que le chevreau reconnaisse bien sa mère mais il arrive que certaines mères n'appellent pas leur chevreau et, ceux-ci se trompent alors de mère et le regrettent amèrement, d'autant plus si la mère occupe un rang hiérarchique inférieur aux autres, son chevreau risque d'être malmené et piétiné.
Il faut donc être vigilant et intervenir si nécessaire en isolant mère et petit dans un local pendant 3 jours le temps qu'il reconnaisse sa mère.

Mais il faut éviter dans la mesure du possible de trop les isoler du troupeau car leur intégration ensuite ne sera pas facile.
Si tout se passe bien, il vaut mieux laisser tout le monde ensemble.

Le bouc ne fera jamais de mal aux chevreaux contrairement aux chèvres !

Revenons à la naissance, bébé est là et on veillera à ce que des mucosités n'encombrent pas ses voies respiratoires. Pour cela, il faut passer un doigt dans sa bouche.

S'il y a un deuxième chevreau, il arrive presque aussitôt après le premier et la mère refera le même scénario.


Dans les 6 heures qui suivent, il faut que le ou les placenta(s) soit (ent) expulsé(s).
Dans le cas contraire, il faut absolument appeler votre vétérinaire qui procédera manuellement à leur retrait et administrera un desinfectant uterin.
Ceci est très important car une chèvre qui n'a pas délivré (les placentas sont appelés "délivres" et l'action d'évacuer ces "délivres"se nomme "la délivrance") risque à coup sûr une grosse infection qui peut malheureusement entraîner son décès.

Les petits bouts sont enfin nés!

Vous allez maintenant pouvoir surveiller ses premiers pas!


Commentaires (1)

1. SurseropBus (site web) 06/11/2012

hylwd dhfkx <a href="http://www.fropolorallphlaurenmagasin.info/#559">http://www.fropolorallphlaurenmagasin.info/</a> utfgu ntadzd la naissance - la chevre naine nkitkte <a href="http://www.jpzmonclairsonlines.com/">モンクレール</a> bknvssk pibne

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau